Guide Complet sur le Web Analytics en 2021

Trouver une agence Web Analytics pour évaluer la performance de votre site web

Trouver mon agence

Prend 3 minutes. 100% gratuit.

HomeWeb analytique/Big data

Avoir un site internet est nécessaire pour communiquer sur l’image de son entreprise et promouvoir ses produits. Cependant, il n’est pas toujours facile de comprendre pourquoi un site web n’est pas positionné sur les moteurs de recherche ou pourquoi une boutique e commerce réalise peu de vente. D’où l’intérêt de confier la partie analytique de vos sites web à un expert en web analytics.

Sortlist sélectionne pour vous les meilleurs spécialistes dans ce domaine. Soumettez-nous votre projet, nous serons ravis de vous proposer des solutions. Notre service est 100 % gratuit.

D’ailleurs, découvrez les réalisations de nos agences web analytics partenaires.

Qu’est-ce que le Web Analytics ?

Le Web Analytics est une action incontournable dans la mise en place d’une stratégie de marketing digitale. Selon les définitions données par les experts du métier, ce terme désigne un ensemble de techniques de collecte et analyse de données en vue de mesurer les performances des sites web et des applications mobiles. Le digital analytics consiste à mesurer l’audience d’un site internet et à étudier les comportements des visiteurs et les habitudes des internautes. C’est un outil d’aide à la prise de décision lorsque vient le moment de définir une stratégie marketing.

À quoi sert le Web Analytics ?

Le Web analytics est un processus en marketing digital qui passe en revue un ensemble de facteurs qui affectent la visibilité des sites internet.

Ayant pour objectifs principaux l’augmentation de l’audience et l’acquisition de nouveaux clients, le web analytics décèle les sources de trafic et les canaux d’acquisitions forts. Sans oublier d’examiner l’architecture, le codage et l’ergonomie qui entrent en jeu dans optimisation du site ou du blog sur les moteurs de recherche. Grâce à cette évaluation analytique, vous pouvez avoir un aperçu du retour sur investissement de vos campagnes marketing en ligne et l’impact de votre référencement organique.

Le web analytics donne une meilleure compréhension de la cible de votre site internet. Cette action marketing donne des informations sur les internautes notamment leurs habitudes, les mots clés qu’ils utilisent sur les moteurs de recherche, leurs désirs de produits, leurs centres d’intérêt, leurs préférences, leurs parcours, les usages d’internet, etc. En outre, le web analytics étudie les comportements des utilisateurs pour une optimisation de l’expérience des utilisateurs sur le site et ainsi atteindre les objectifs fixés. Il identifie les pages qui enregistrent un taux de rebond élevé, c’est-à-dire celles où les visiteurs quittent le site sans confirmer un achat.

Comment fonctionne le digital analytics ?

Dans l’optique de collecter des informations, le web analytics a recourt à deux méthodes distinctes : analyse des logs des serveurs web et utilisation des tags JavaScript.

Le log est un fichier texte généré par le serveur lorsqu’il y a une transaction. Ainsi, il rassemble tous les mouvements qui ont eu lieu sur le serveur web. Les tags, quant à eux, sont un ensemble de codes ajoutés sur les pages web en vue de collecter des données prédéfinies. Ainsi, le tag est activé lorsqu’un internaute réalise une action sur un site internet.

En outre, le web analytics utilise diverses solutions pour auditer un site internet ou un blog. Parmi elles, google analytics qui accapare 80 à 90 % du marché. Mais d’autres solutions sont aussi performantes que Google. Découvrez-les.

Quels sont les outils web analytics ?

Le célèbre Google Analytics

La plateforme de google analytics est sans doute un des outils les plus populaires en matière de web analytics. Cet outil repose sur la technologie d’Urchin qui est pensée pour analyser le trafic d’un site internet ou d’un blog et surtout pour étudier le comportement des utilisateurs. Sources de traffic web, taux de conversion, nombre de visites, terminaux utilisés par les internautes, données démographiques sur les clients... voilà les indicateurs fournis. En outre, il peut être visualisé dans data studio, un tableau de bord 100 % personnalisable. Ainsi, vous pouvez suivre dans un même tableau de nombreuses données issues de google analytics et des autres solutions pour analyse de site web. De plus, google data studio offre un champ plus propre et donc propice à une analyse que sur google analytics.

Matomo

Matomo se présente comme une alternative de choix à google analytics. En effet, cet outil collecte les informations de manière plus éthique que le leader des moteurs de recherche, sanctionné en 2017 par la CNIL pour utilisation abusive des données des internautes. Matomo, c’est un logiciel libre de mesure de statistiques web. Il bénéficie d’une licence GPLv3 grâce à laquelle il peut être modifié et redistribué librement.

Contrairement à google analytics, Matomo ne propose pas d’échantillonnage de données. Avec cet outil, le professionnel en web analytics peut collecter autant d’informations qu’il le souhaite. De plus, la base de données peut être modifiée, voire supprimée, ce qui n’est pas le cas avec google analytics.

AT Internet

AT Internet est une des solutions de suivi de trafic made in France. Ce logiciel SaaS est prisé par plus de 20 000 sites web et applications mobiles. Il est utilisé dans des domaines variés notamment l’e commerce, la finance, les médias et les sites institutionnels.

Comme Matomo, AT Internet est exempté de recueil de consentement de cookies. Il est donc moins contraignant vis-à-vis de la loi. En outre, il ne propose pas d’échantillonnage et permet de réaliser différentes analyses.

Adobe analytics

Principalement connue pour ses outils graphiques et de montage audio vidéo, Adobe dispose également d’une plateforme analytique et de gestion de site web : Adobe analytics. Celle-ci intègre divers outils qui permettent d’obtenir le nombre de visites, des données du traffic, des conversions, de la navigation, etc.

Cette plateforme analytique est associée avec des outils marketing qui aident à une optimisation de site internet. Adobe analytics est intéressant pour faire le suivi d’un site e commerce ou d’une campagne marketing.

Crazy egg

Crazy egg est un outil analytique en ligne qui permet de visualiser avec des cartes thermiques ce que fait un visiteur sur votre site web.

Grâce à la technologie de suivi de mouvement de la souris, il affiche les pages les plus consultées et les endroits les plus cliqués. Il permet en même temps de savoir jusqu’où les utilisateurs lisent vos pages.

Une vision « confettis » localise avec précision l’emplacement des clics et les filtre selon la source des visites.

Weborama audience insight

Weborama audience insight est une application analytique pour analyse comportementale de l’audience. Il permet à l’expert en web analytics une bonne compréhension du comportement des internautes notamment les données socio-démographiques. C’est un outil payant qui intègre des technologies avancées, entre autres la géolocalisation des personnes avec leur adresse IP.

Facebook page insights

Le Facebook page insights mesure la performance marketing de votre page professionnelle Facebook. C’est un outil analytique qui permet d’identifier les publications qui intéressent le plus les internautes. Ces données sont essentielles pour segmenter votre audience et les cibler avec des contenus personnalisés.

Twitter analytics

Comme Facebook page insights, Twitter analytics renseigne sur le profil des abonnés et les tweets qui les attirent. Avec cette application, vous obtenez des mesures sur le niveau d’engagement généré par chacun de vos posts en vue de privilégier les thèmes les plus intéressants lors de vos futures campagnes marketing sur Twitter.

Certains de ces outils sont gratuits. Reste encore qu’il faut savoir les utiliser. Pour bien interpréter les données marketing, bénéficiez de l’accompagnement de nos agences les plus performantes.

Quelles sont les catégories de données du site web analytics ?

Les metrics

Les metrics sont des indicateurs quantitatifs qui peuvent être en nombre ou en ratio. Les nombres sont des variables exprimés en valeur absolue. Il peut s’agir du nombre de pages vues, du nombre de visiteurs, du nombre de « like » sur la page Facebook. Les ratios, quant à eux, sont des proportions exprimées en pourcentage. Ils concernent le taux de conversion, le taux de rebond, le taux de clics, etc.

Les dimensions

En web analytique, les dimensions désignent les informations qualitatives. Il s’agit entre autres du profil des visiteurs, le type de terminal utilisé, l’URL des pages consultées, les différents canaux déployés, la géolocalisation d’un visiteur, etc.

Le périmètre

Le périmètre est un terme utilisé en web analytics pour indiquer l’univers des analyses. Il existe trois types de périmètres :

  • l’ensemble de donnée qui englobe la totalité des informations relatives au site internet
  • le segment qui cible uniquement une partie du trafic web. Il permet d’affiner votre analyse web et d’étudier un groupe à part de votre audience. Pour faire une analyse, l’expert peut par exemple filer le trafic issu des réseaux sociaux, les utilisateurs localisés dans une région spécifique, les visiteurs sur une plage horaire...
  • les données individuelles où l’analyste étudie le parcours de chaque internaute. Il peut s’agir d’une analyse du comportement d’un visiteur, de son parcours de navigation, de ses domaines d’intérêt, les usages qu’il fait d’internet.

La nature des données collectées

En matière de web analytics, les sources des informations recueillies sont classifiées en deux catégories : les données on-site et les données off site.

Les données on-site sont collectées directement depuis le site internet. Elles sont amassées lors de la navigation des internautes sur un site web et sur les médias sociaux. C’est le cas des données fournies par google analytics, Twitter analytics ou encore le gestionnaire de page Facebook.

Les données off site proviennent de son environnement. Elles sont issues de différentes sources externes au site.

Bien que le digital analytics soit confié à un professionnel, il est tout de même utile de connaitre les définitions des valeurs qui seront mentionnées dans le reporting du web analytics. Découvrez les indicateurs clés de performance.

Marketing digital : quels sont les indicateurs clés de performance ?

Une analyse de site web se réfère à des indicateurs clés de performance, appelés aussi KPI (Key Performance Indicators). Ce sont des mesures de donnée qui permettent d’apprécier les performances marketing d’un site internet sur une période donnée. Ces indicateurs clés sont nombreux puisque chaque outil d’analyse utilise ses propres termes. C’est pourquoi nous avons compilé les principaux indicateurs fournis par les outils de google analytics.

Les indicateurs pour analyse d'audience

Les indicateurs de base

L’objectif principal d’une stratégie de marketing digital est d’attirer du trafic sur un site internet. C’est la raison pour laquelle il est important de s’intéresser aux indicateurs d’audience. Ces KPI donnent des informations relatives au trafic, notamment :

  • Le nombre de visiteurs sur une période donnée
  • le nombre de nouveaux visiteurs sur une période
  • le ratio entre nouveaux et anciens visiteurs
  • le nombre de visites générées par source de trafic

Les données sur les terminaux

Ces informations concernent les types d’appareils utilisés par les internautes pour se connecter à votre site web. Ainsi, vous pouvez savoir le nombre de visiteurs qui naviguent sur un PC, un smartphone ou une tablette. Ces données sont cruciales pour voir si l’affichage de votre site offre la même expérience dans tous les navigateurs.

Les indicateurs géographiques

Les informations géographiques vous renseignent sur les localisations de vos clients. Ce type de donnée vous incite à vérifier votre ciblage ainsi que votre stratégie marketing géolocalisée.

Le centre d’intérêt

Cette donnée est très importante puisqu’elle permet d’ajuster vos offres selon les domaines qui intéressent les internautes. Pour une activité e commerce, par exemple, elle informe sur le type de produits qui répond aux centres d’intérêt des clients.

Les indicateurs sur les canaux d’acquisition : définitions

La recherche organique

Cet indicateur donne un aperçu du nombre de visiteurs qui se rendent sur votre site depuis les moteurs de recherche. Il permet d’évaluer votre stratégie SEO et la manière dont les mots clés sont utilisés.

Le référencement payant

Grâce à cet indicateur, vous pouvez apprécier la performance de vos campagnes marketing en ligne. Il vous aide à identifier les points à améliorer pour profiter d’un bon retour sur investissement.

Les réseaux sociaux

Cet indicateur mesure votre influence sur les médias sociaux. À partir de cette donnée, vous pouvez déceler les publications qui génèrent des interactions et les retenir pour gagner encore plus en visibilité.

Les indicateurs de conversion : définitions

La conversion désigne une action que l’on souhaite qu’un internaute réalise. Dans le cas d’une boutique en ligne, il s’agit dans la plupart des cas de la transformation des visiteurs en clients qui achètent des produits. Les indicateurs de conversion évaluent alors votre capacité à créer des contacts et à les intégrer dans la base de données clients.

Les principaux KPI utilisés pour mesurer la conversion sont :

  • le cout d’acquisition c’est-à-dire la somme investie pour votre activité de vente
  • le nombre de conversions, c’est le nombre d’actions effectuées par les visiteurs.
  • le taux de conversion obtenu en divisant le nombre de conversions par l’effectif total des visiteurs.
  • le panier moyen qui correspond au montant dépensé par les clients.
  • le taux d’abandon de panier qui indique le pourcentage d’internautes ayant ajouté des articles dans leur panier sans aller jusqu’à un achat.

Les indicateurs de performance des contenus : définitions

Ces KPI évaluent la pertinence de vos contenus.

  • Le nombre de pages vues par un internaute : il révèle les pages qui créent le plus de trafic et celles les moins intéressantes
  • Le durée moyenne de visite sur une page : c’est le temps que l’internaute passe sur une page. Il souligne l’intérêt ou non des visiteurs vis-à-vis du contenu d’une page en particulier.
  • La session moyenne : c’est la durée moyenne de chaque visite sur l’ensemble du site. Cet indice mesure la capacité de rétention du site web grâce aux contenus.
  • Le taux de rebond : c’est le pourcentage de visiteurs qui quittent le site après avoir vu une seule page.

L’indice de vitesse de chargement

Cette métrique indique la vitesse d’affichage de votre site internet. Il impacte sur les performances marketing des pages web et donc sur le référencement. En outre, il influence la capacité de rétention de votre site internet.

Les indicateurs de fidélisation : définitions

Les métriques de fidélisation permettent de voir si les anciennes audiences reviennent sur le site. Ils évaluent votre capacité à produire du contenu intéressant et à satisfaire les clients. Ces indicateurs sont :

  • le ratio de visiteurs connus, calculé en faisant le rapport entre le nombre de visiteurs s’étant déja rendus sur le site et le nombre total de visiteurs. Cet indice reflète le degré de notoriété de votre site web.
  • l’évolution du trafic en accès direct qui correspond au nombre de visiteurs qui tapent directement l’URL de votre site web dans la barre de recherche.
  • les points d’entrée sur le site qui comptabilisent les différents canaux, dont les médias sociaux, les moteurs de recherche et les autres sites qui placent un lien sur leurs pages et le redirigent vers votre site internet.

Les KPI sur les médias sociaux : définitions

Pour mesurer la notoriété

Mentions, clics, portée, nombre d’abonnés, il existe une infinie d’indicateurs pour mesurer votre notoriété sur les médias sociaux. Mais nous allons nous concentrer sur les plus importants. Les voici avec leurs définitions.

La portée

La portée correspond à l’étendue de votre audience. Elle renseigne le nombre d’internautes qui ont vu votre publication en une seule fois.

Les impressions

Les impressions rapportent le nombre de fois où la publication a été affichée. Contrairement à la portée, le post peut être visualisé plusieurs fois par une même personne.

Les mentions

Les mentions indiquent le nombre de fois où la publication a été mentionnée par un internaute. Avoir plus de mentions signifie que le contenu a plu au public.

La communauté

La communauté concerne votre groupe de fans. Elle comptabilise le nombre d’abonnés. Cet indicateur renseigne sur le profil de vos visiteurs. Son augmentation ou sa diminution reflète l’appréciation de votre contenu.

Pour évaluer la qualité du contenu

La fréquence de publication

Cette métrique donne un aperçu de votre fréquence de publication. Il vous permet de savoir si vos publications sont diffusées de manière régulière et d’ajuster votre planning si besoin.

Les interactions

Elles concernent les interactions des internautes avec votre contenu. Cet indicateur regroupe l’ensemble des commentaires, des likes, des partages et des retweets.

Le taux d’engagement

Ce taux mesure la propension des utilisateurs avec votre entreprise. Il correspond au rapport entre le nombre d’interactions obtenues sur une publication et le nombre des abonnés. Avoir un taux d’engagement élevé signifie que votre contenu est intéressant.

Gérer toutes ces données n’est pas toujours évident. Penser alors à baser votre web analytics sur le big data.

Qu’est-ce que le Big Data analytics ?

Définitions du Big Data en Web Analytics

À l’ère du web 2.0, la gestion de la donnée est une préoccupation importante pour les entreprises. C’est le nerf de guerre du digital analytics. Avec le boom de l’internet, les données marketing collectées sont infinies et de sources multiples. Par conséquent, elles sont dispersées entre divers systèmes d’information. Il est donc crucial de les centraliser. Pour cela, de nombreuses technologies de pointe sont pensées pour les stocker et les gérer. D’où l’apparition du Big Data.

Le big data désigne donc un ensemble de technologies qui permettent de stocker un volume colossal de données. On parle de mégadonnées. Aujourd’hui, le big data doit répondre à la règle des 5v big data.

Le Volume

Ce point fait référence aux volumes de données traitées chaque seconde. Emails, messages, photo et vidéo, tweets et posts que les internautes produisent chaque seconde ne sont plus de l’ordre de Téraoctets. On parle maintenant en Zettabytes ou Brontobytes.

La Vélocité

La vélocité correspond à la vitesse à laquelle l’information est créée et se déplace. Il s’agit entre autres des publications devenues virales sur les médias sociaux en quelques secondes, les comportements de navigation qui sont décelés par les logiciels en millisecondes... Avec le big data, une analyse des données se fait en instantané.

La Variété

La variété du big data énonce la possibilité de traiter différents types de données. Si auparavant, les analystes sont habitués à étudier des informations structurées, aujourd’hui, il est possible de procéder à une analyse d’un data base moins structuré comme les vidéos, les photos, les textes, etc.

La Véracité

Avec un volume important de données, il arrive que celles-ci soient moins précises et de mauvaise qualité. Tel est le cas des fautes de frappe, des abréviations, du langage familier... Heureusement qu’avec ce data solution, l’analyste peut procéder à une analyse de données fiable.

La Valeur

Une analyse du big data n’a pas d’intérêt que lorsqu’elle apporte une transformation, c’est-à-dire une valeur ajoutée à l’entreprise. Ainsi, le big data doit avant tout aider à l’atteinte des objectifs marketing.

Implémenter le big data dans sa stratégie de marketing digital

Le big data marketing est un outil d’aide à la prise de décision dans la mise en place d’une stratégie de marketing digital. Une initiative qui s’appuie sur le big data sert les meilleurs intérêts de l’entreprise.

Pour réussir une stratégie marketing digital, il faut se poser les bonnes questions : que disent les statistiques ? À quelle analyse se prêter ?

Pour répondre à ces questions, il faut combiner les données marketing internes et externes de l’entreprise. Ce qui n’est pas évident vu que ces informations sont de nature hétérogène. Il est alors utile de les centraliser au cœur d’une plateforme de gestion d’audience. Pour cela, optez pour utilisation de certains outils analytics dont des applications spécialisées en reporting comme Google data studio ou encore d’un data warehouse cloud comme Google Big Query. Les données marketing sont d’ailleurs exportables depuis google analytics vers Big Query.

En revanche, il est toujours conseillé de solliciter l’intervention d’un consultant big data pour manipuler ces outils. Cet expert en informatique s’occupe de la mise en place de votre architecture big data et du décryptage des données marketing. Un tel service facilite votre prise de décision.

Quelques réalisations qui pourraient vous inspirer

Une sélection des dernières créations de nos agences

Apoyo en Marketing digital para agencia de eventos
Apoyo en Marketing digital para agencia de eventosPar Comunicare Marketing 360Événements et Spectacles
Social Ads y Google Ads + Captación de LEADS Autom
Social Ads y Google Ads + Captación de LEADS AutomPar Comunicare Marketing 360Automobile
Social Ads para empresa financiera en Real State
Social Ads para empresa financiera en Real StatePar Comunicare Marketing 360Services juridiques
Creación web para Transfesa
Creación web para TransfesaPar Comunicare Marketing 360Logistique & Supply Chain
SEM/Social Ads para concesionario BMW
SEM/Social Ads para concesionario BMWPar Comunicare Marketing 360Automobile
Web, Email, SEO/SEM, Contenidos y CM @Bonduelle.es
Web, Email, SEO/SEM, Contenidos y CM @Bonduelle.esPar Comunicare Marketing 360Vente au détail

Des milliers d'entreprises utilisent Sortlist

Eu commissionT powerAliaxisDoosanMelindusManietOmnimutTbc postSoubryPierre marcoliniAqua vital

Autres sujets susceptibles de vous intéresser

Rédaction et traductionInnovationRéférencement naturelPublicitéStratégie de contenuErgonomie (UX/UI)Stratégie digitaleVidéoAnimationDesign & graphismeApplication webRéseaux sociauxE-commerce3DPublicité en ligneE-mailingPlanification médiasEvénementielJeu et intéractionData ConsultingPhotographieRelations publiques (RP)Application mobileCréation de site internetImage de marque & branding

Découvrez les meilleures agences de Web analytique/Big data en Belgique

Il n'y a rien de pire que de ne pas trouver ce dont on a besoin. Cela n'arrivera pas sur Sortlist. Des grandes villes aux petites agglomérations, nous référençons plus de 80 000 agences, réparties dans le monde entier.

Voir des agences en Web analytique/Big data

Vous travaillez dans une agence ?

Rejoignez la plus grande communauté d'experts

Rejoignez-nous
Rejoindre Sortlist en tant qu'agence
Excellent
Basé sur 430 avisTrustpilot

Foire aux questions

Pourquoi confier la recherche de votre agence web analytics à Sortlist ?

Parce que Sortlist vous épargne le long processus de prospection de professionnels spécialisés. En s’occupant de cette tâche vous-même, vous allez perdre énormément de temps qui aurait dû être investi à votre activité principale. Alors que nous, nous avons déjà une liste d’experts dans le métier. D’ailleurs, vous pouvez déjà apprécier leurs réalisations sur notre plateforme.

Comment trouver la bonne agence de web analytics sur Sortlist ?

Notre mission est de vous mettre en relation avec une agence spécialisée en web analytics. Pour cela, aidez-nous à affiner notre sélection en précisant vos critères de recherche dans notre briefing en ligne. Nous vous livrons ensuite une liste des 10 meilleurs professionnels dans votre région. À vous de choisir celui qui vous intéresse.

Comment contacter Sortlist ?

Si vous avez des questions, vous pouvez toujours contacter notre équipe via chat. Nous sommes également joignables par email au hello@sortlist.com.

Pensez Sortlist pour votre prochaine recherche!

Une recherche simplifiée qui vous aide à trouver l'agence faite pour vous.

Trouver mon agence
Découvrez les agences sur Sortlist